outre_mers
outre_mers
 
Odéon - Théâtre de l'Europe
Inauguré en 1782, le Théâtre de l'Odéon, modèle d'architecture du siècle des Lumières, a été construit à l'origine pour abriter la Comédie-Française. Adossé au jardin du Luxembourg, au cœur du Paris rive gauche, il a été et demeure le témoin de bien des remous artistiques et politiques. Étroitement lié à l’État français, il est aujourd'hui l'un des six théâtres nationaux de France entièrement subventionnés par le ministère de la Culture.«Théâtre de l'Europe» depuis 1983, l'Odéon gagne en 1990 sa pleine indépendance et son action est «orientée vers la création et la recherche afin de favoriser le progrès de l'esthétique théâtrale nationale et mondiale».
http://www.theatre-odeon.eu
 
Sofia - Société Française des Intérêts des Auteurs de l'Écrit

La Sofia, Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit, est une société civile de perception et de répartition de droits, administrée à parité par les auteurs et les éditeurs dans le domaine exclusif du Livre.

Seule société agréée par le ministre chargé de la Culture pour la gestion du droit de prêt en bibliothèque, la Sofia perçoit et répartit le droit de prêt en bibliothèque. Elle perçoit et répartit également, à titre principal, la part du livre de la rémunération pour copie privée numérique et gère, depuis le 21 mars 2013, les droits numériques des livres indisponibles du XXe siècle.

Créée en 1999 à l’initiative de la Société des Gens de Lettres (SGDL), rejointe en 2000 par le Syndicat National de l’Édition (SNE), la Sofia rassemble plus de 7000 auteurs et 300 éditeurs qui représentent 85 % du chiffre d’affaires de l’édition française.

http://www.la-sofia.org
 
La Copie privée

La copie privée, c’est…

Copier des morceaux de musique, des livres, des documentaires, des images, des séries ou des films sur sa clé USB, sa tablette, sa box ou son smartphone pour son usage personnel est parfaitement légal : il s’agit même d’une liberté, qui a été rendue possible grâce au dispositif de la copie privée.

La copie privée est une exception au droit d’auteur qui fait l’objet d’une compensation financière. Son principe est simple : lors de l’achat d’un support de stockage (DVD ou CD vierge, clé USB, disque dur externe, tablette, smartphone etc.) une partie du prix payé par le consommateur rémunère les créateurs, les auteurs, les éditeurs, les artistes-interprètes, les éditeurs et les producteurs : c’est la rémunération pour copie privée. Cette rémunération sert aussi à soutenir des manifestations culturelles partout en France. 25 % du montant total de la rémunération pour copie privée finance ces manifestations dans l’intérêt général.

À noter : lorsque l’achat de matériel est réalisé à des fins professionnelles par des entreprises ou des particuliers, il existe un système de remboursement ou d’exonération mis en œuvre par la société Copie France.

La copie privée est un dispositif souple et efficace qui repose sur la négociation et le consensus entre les représentants des consommateurs, des bénéficiaires, auteurs,artistes-interprètes et producteurs, et des importateurs de supports de stockage. Depuis près de 30 ans, la copie privée assure ainsi un équilibre entre l’aspiration naturelle du public à accéder aux œuvres et le principe de la rémunération équitable des créateurs. Elle joue également un rôle majeur dans la vitalité artistique des territoires, puisque plus de 5000 projets culturels sont soutenus chaque année par la rémunération pour copie privée en France.

http://www.copieprivee.org
 
Ministère des Outre-Mer

Le Ministère des Outre-Mer remplit trois missions principales :

- Une mission de souveraineté

Puisqu’il exerce l’autorité de l’Etat Outre-Mer dans les départements d’Outre-Mer. Ses attributions sont celles qu’exerce le Ministère de l’Intérieur en métropole. Dans les territoires d’Outre-Mer, en Nouvelle-Calédonie et dans les autres Collectivités territoriales, il exerce l’autorité de l’Etat dans le respect des statuts et de l’organisation de ces territoires.

- Une mission d’intervention

Au travers du financement du logement social, et des actions d’insertion des jeunes dans les départements d’Outre-Mer.

- Une mission de coordination

Coordination de l’action des Ministères qui interviennent Outre-Mer dans des domaines précis (par exemple : éducation, culture, jeunesse et sports…) ou pour oeuvrer à son développement économique et social (par exemple : industrie, agriculture, emploi…).

http://www.outre-mer.gouv.fr
 
Maison de la Nouvelle-Calédonie
Créée en 1989, au lendemain de la signature des accords de Matignon-Oudinot, la Maison de la Nouvelle-Calédonie s'inscrit dans le parcours politique du pays. Dans un esprit de coopération entre la collectivité d'outre-mer et l'État français, elle a la double mission de promouvoir la Nouvelle-Calédonie en Métropole et d'apporter aide et assistance aux Calédoniens.
En 2006, son rôle et son action ont été renforcés : de nouveaux locaux et des services restructurés ont permis d'élargir ses missions en conformité avec les valeurs de l'accord de Nouméa. 
http://www.mncparis.fr
 
Maison de Portugal

Maison du Portugal - André DE GOUVEIA

Une maison financée par la Fondation Calouste GULBENKIAN

En 1960, José Henrique de AZEREDO-PERDIGAO, président de la Fondation portugaise Calouste GULBENKIAN, s’est engagé à financer la construction d’une maison à la Cité internationale. Il souhaitait offrir aux étudiants et chercheurs du Portugal de bonnes conditions d’accueil et renforcer ainsi l’action menée par la Fondation à travers sa politique de bourses d’étude.

André de GOUVEIA, un humaniste portugais

Signée par l’architecte José SOMMER-RIBEIRO, la Maison des étudiants portugais a vu le jour en 1967. En 1974, elle a été rebaptisée Résidence André de Gouveia, du nom d’un humaniste portugais du XVIe siècle qui fut principal du Collège Sainte-Barbe et recteur de la Sorbonne. Depuis 2013 elle est devenue Maison du Portugal – André de Gouveia.

Un bâtiment récemment réhabilité

En accord avec la Fondation GULBENKIAN, la Fondation nationale, Cité internationale universitaire de Paris, a chargé en 2003 l’architecte Vincent PARREIRA de réhabiliter le bâtiment. En 2007, la Maison a rouvert ses portes, dotée d’une capacité d’hébergement accrue et de chambres confortables.

http://www.ciup.fr/residence-andre-de-gouveia
 
Mairie de Paris
Délégation générale à l'Outre-Mer (DGOM)

Le Centre municipal d’accueil et d’information des originaires des DOM-TOM (CMAI DOM-TOM) est le service opérationnel de la Délégation générale à l’Outre-Mer (DGOM). Il a accueilli plus de 2 000 personnes en 2008.

Pour cette même année, la fréquentation du secteur emploi-formation représente 33 % de la fréquentation globale du Centre, totalisant 660 entretiens et offrant 84 contrats d’embauches et de formation.

La section logement a reçu 558 visites en 2008. Grâce à l’aide du CMAI, 35 familles ont trouvé un logement.

La section sociale a effectué 446 entretiens, soit 22 % de la fréquentation du centre. Elle a noté, comme en 2007, la dégradation de la situation financière du public reçu. De même, il a été constaté une augmentation des demandes d’aide financière ponctuelle permettant de répondre à une urgence alimentaire ou à la nécessité d’un hébergement immédiat.

Afin de valoriser les cultures des Outre-Mer auprès du public parisien, la Délégation Générale à l’Outre-Mer organise des expositions (« Brassages », « Latitudes »), la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage, des cérémonies en mémoire des originaires morts pour la France (8 mai et 11 novembre), le carnaval tropical de Paris le 1er samedi de juillet, la remise de trophées à des écrivains, des musiciens, des réalisateurs au théâtre du Châtelet ainsi que des cycles de projections-débats à l’auditorium de l’Hôtel de Ville. Enfin, la délégation subventionne des associations.
http://www.paris.fr
 
Ministère de la Culture et de la Communication
La délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) est chargée d'animer et de coordonner la politique linguistique du Gouvernement et d'orienter son évolution dans un sens favorable au maintien de la cohésion sociale et à la prise en compte de la diversité de notre société.

Service à vocation interministérielle directement rattaché au ministre chargé de la culture, la DGLFLF est constituée d'une trentaine d'agents et mobilise pour son action un ensemble de partenaires, publics ou privés, impliqués dans la promotion du français et de la diversité linguistique.


Langues de France

La France dispose d’un patrimoine linguistique d’une grande richesse. La pluralité des langues façonne l’identité culturelle de la France. À côté du français, langue nationale, dont le caractère officiel est inscrit depuis 1992 dans la Constitution, les langues de France sont notre bien commun, elles contribuent à la créativité de notre pays et à son rayonnement culturel. On entend par langues de France les langues régionales ou minoritaires parlées par des citoyens français sur le territoire de la République depuis assez longtemps pour faire partie du patrimoine culturel national, et ne sont langue officielle d’aucun État.


Langues des Outre-Mer

Dans les Outre-mer, le français coexiste avec plus de cinquante langues de France sur les soixante-quinze recensées officiellement.

L’usage au quotidien des langues locales, par la majeure partie de la population, manifeste la grande vitalité linguistique de ces territoires. Dans un contexte où les cultures sont profondément ancrées dans l’oralité, les langues des Outre-mer se placent de fait au cœur des processus de création artistique et culturelle. Ce contexte particulier implique de concevoir une politique propre aux Outre-mer visant à favoriser l’apprentissage et la pratique des langues locales et du français dans un plurilinguisme équilibré.

Cette politique s’élabore au sein du Conseil d’orientation pour les politiques linguistiques dans les Outre-mer et s’appuie sur plusieurs dispositifs de soutien dont le Fonds incitatif pour les politiques linguistiques dans les Outre-mer, en impliquant les structures d’appui linguistique présentes dans les territoires.

http://www.culturecommunication.gouv.fr
 
La programmation
Les lieux
Les partenaires
Le Festival
 
Saint-Pierre-Et-Miquelon / Saint-Martin / Saint-Barthélémy / Guadeloupe / Martinique / Guyane / Mayotte / Réunion / Polynésie Française / Wallis et Futuna / Nouvelle-Calédonie / Terres Australes et Antarctiques Françaises
Littérature / Musique / Danse / Cinéma / Arts plastiques / Architecture / Patrimoine culinaire / Photographe
 
                                                                
Tout savoir sur nos partenaires